Depuis sa création en 1927, Sammode ne cesse de créer et d’améliorer ses luminaires, acquérant au fil des ans une réputation unique de fabricant indépendant, exigeant et toujours à l’écoute des ses clients.

1927…

Création en octobre à Châtillon-sur-Saône, aux confins des Vosges, de la Haute-Saône et de la Haute-Marne, de la Société d’Application des Méthodes MODernes d’Éclairage électrique (SAMMODE) par Louis Lemaire. L’électrification de la France se poursuit depuis la fin du 19e siècle, et il s’agit désormais d’équiper en éclairage électrique les foyers domestiques, les administrations et les lieux de production. M. Malcailloz, ingénieur parisien, est le premier directeur de l’entreprise, à qui succède quelques années plus tard Henri Clout. Parmi les best-sellers de Sammode figure la lampe de bureau pour l’administration, réputée pour sa robustesse et sa simplicité.

1932…

Le siège social de Sammode quitte la rue Compans pour le boulevard Richard Lenoir, toujours dans le 11e arrondissement de Paris, où il restera jusqu’en 1982. Avec son siège à Paris, l’entreprise est mieux à même de négocier ses contrats avec d’importants acteurs de l’industrie ou des administrations et de coordonner ses intermédiaires commerciaux qui sillonnent la France avec les catalogues Sammode. Dans les difficiles années qui suivent, l’entreprise familiale oriente sa production sur l’éclairage industriel et le tertiaire technique, abandonnant petit à petit les luminaires décoratifs domestiques. Autre produit à succès de Sammode : le hublot en fonte émaillée, particulièrement résistant et performant.

1957…

Sammode perd son fondateur, Louis Lemaire, et son PDG, Henri Clout. Jacques Gagnez, gendre de Louis Lemaire, est appelé à prendre la direction de l’entreprise familiale. Il décide de recentrer la production sur des appareils d’éclairage fonctionnels performants et à longue durée de vie, qualités qui ont jusqu’à présent fait la réputation de Sammode, toujours suivie par ses grands clients industriels. Afin de répondre à la demande en luminaires équipés de tubes fluorescents, une presse plieuse est acquise. Cette stratégie de recentrage sur l’éclairage technique résistant et haut de gamme porte ses fruits, notamment grâce au concours de Lucien Hanicotte, conseiller commercial, qui avait introduit Sammode auprès des aciéries de Dunkerque.

1975…

Fort du succès de ses tubes fluorescents hermétiques (TFH) dans les milieux difficiles (mines, aciéries, SNCF, centrales électriques, raffineries…), Sammode accélère son développement et devient le premier fabricant français à créer et produire en série un appareil d’éclairage conforme aux nouvelles normes de sécurité européennes. Ce TFH à sécurité augmentée, dit TFS “e”, connaît un réel succès auprès des industries possédant des installations classées. En 1979, Thierry Gagnez succède à son père. Il poursuit la même stratégie, capitalisant sur le savoir faire haut de gamme de l’entreprise et le potentiel de ses luminaires tubulaires robustes et résistants. L’outillage est alors progressivement et systématiquement modernisé, avec par exemple l’acquisition d’un nouveau tour à commande numérique en 1984.

1985…

Le 16 novembre, un incendie détruit l’usine historique de Châtillon-sur-Saône. Les actionnaires décident de tout rebâtir sur la commune et de renouveler les outils et les équipements : lorsqu’un an plus tard, les équipes intègrent le nouveau site de production, Sammode entre de plain-pied dans la modernité. L’entreprise ne tarde pas à revenir alors avec succès à l’éclairage architectural en équipant la Grande Halle de la Villette puis, en 1994, en participant à la demande de Dominique Perrault et Gaëlle Lauriot-Prévost à l’éclairage de la Grande Bibliothèque Nationale de France François Mitterrand. Parallèlement, Sammode confirme son statut d’entreprise spécialiste de l’éclairage industriel en exportant ses luminaires en Europe (Belgique, Pays-Bas, Allemagne…), ainsi qu’au Moyen-Orient et en Afrique via la livraison clé en main d’usines pétrochimiques ou de stations de dessalement d’eau de mer.

2005…

Le succès de l’entreprise s’accélère, dans tous ses univers d’application : industrie, agroalimentaire, infrastructures publiques et bâtiments architecturaux. Ce développement repose sur une politique constante d’amélioration des produits et de conception de nouvelles solutions, adaptées aux exigences croissantes de la clientèle. La participation active à la rénovation de l’éclairage du parc de centrales nucléaires françaises illustre l’expertise de Sammode dans la conception de solutions d’éclairage technique à haute valeur ajoutée, fonctionnel et durable. Des relations de partenariat sont nouées avec de grands acteurs industriels pour équiper leurs installations spécifiques (fosses de visite pour les TGV de la SNCF, tunnels, parkings…). En 2009, Emmanuel Gagnez, qui avait rejoint Sammode en 2003, prend la direction de l’entreprise familiale à la suite de son père. À Châtillon-sur-Saône, les équipes se succèdent, génération après génération, conférant à Sammode une stabilité exceptionnelle, marquée par une fidélité et un attachement uniques à une entreprise toujours indépendante et reconnue pour sa rigueur dans la conception et la fabrication de ses luminaires.